Skip to main content

Lesbiennes de gauche, lesbiennes de droite, le grand combat !

(Temps de lecture: 5 - 9 minutes)

Lesbiennes de gauche, lesbiennes de droite, le grand combat !

Les élections législatives en France font débat, et deux ennemis jurés s'affrontent pour se faire barrage : le Front Populaire et le Rassemblement National.

Je vous avoue que j'aurai adoré voir Mélenchon et Bardella sur un ring de boxe ou dans une arène bien boueuse. Imaginez un peu, les coups de poing, la boue, les cris, surtout les cris, leurs muscles sales et suintant de mâles alphas... Ça aurait été un spectacle mémorable ! Néanmoins, ce qui ressort est bien plus drôle côté électeurs, et surtout électrices lesbiennes. Bah oui, parce que la politique est un sujet très important pour nous, femmes homosexuelles, qui voulons préserver nos acquis..

Mais voilà, les idées portées par ces messieurs et leur parti vont à l'encontre de nos intérêts puisque le premier soutient des personnes anti-LGBT (et antisémites selon plusieurs médias), et le second, des lois anti-LGBT...  Le parti du premier brille par des scandales à répétition, le second resplendit d'un passé digne des Mangemorts. Leur point commun : les gros titres d'actualités évoquant des violences, des plaintes, des procès ou mises en examens des membres de leur parti...

Regardez un peu ce qui suit...

Accusations de violence contre La France Insoumise (LFI)

  • Affaire Adrien Quatennens : Le député Adrien Quatennens a été accusé et reconnu coupable de violences conjugales envers sa femme, ce qui a provoqué son retrait temporaire du parti​​.

  • Accusations de violences sexuelles contre Taha Bouhafs : Taha Bouhafs, ancien candidat de LFI, a été accusé de violences sexuelles et de harcèlement, poussant le parti à ouvrir une enquête interne​​.

  • Violences et manipulations à Tolbiac : Bouhafs a également été impliqué dans des rumeurs de violences lors de l'évacuation du campus de Tolbiac, bien que les accusations aient été démenties, il a été critiqué pour avoir relayé des témoignages non vérifiés​​.

  • Refus de condamner les attaques du Hamas : LFI a été critiqué pour son refus de condamner les attaques violentes du Hamas contre Israël, une position perçue comme ambiguë et problématique, accusée de masquer une forme d'antisémitisme​​.

  • N'oublions pas Raphaël Arnault, candidat de LFI aux élections législatives de 2024, fiché S en raison de son engagement dans la mouvance antifasciste d'extrême gauche. Porte-parole de la Jeune Garde, mouvement décrit comme violent, sa candidature a suscité de nombreuses controverses au sein de la classe politique.

Accusations de violence contre le Rassemblement National (RN)

  • Racisme et propos discriminatoires : Le député RN Grégoire de Fournas a été exclu de l’Assemblée nationale pendant quinze jours pour des propos racistes. Le RN est également critiqué pour ses positions xénophobes et ses alliances avec des partis européens d'extrême droite​

  • Opposition aux droits des femmes : Le RN s’est abstenu lors de l’adoption de la Convention d’Istanbul sur la prévention de la violence à l’égard des femmes et de la violence domestique. Il s'est aussi opposé à la constitutionnalisation du droit à l’avortement en France​.

  • Affaire du prêt Russe : Le RN a été accusé de collusion avec la Russie via un prêt de plusieurs millions d'euros accordé par une banque russe, soulevant des questions sur l'intégrité du parti et son indépendance vis-à-vis des influences étrangères​.

  • Violences sexistes : Des membres du RN, tels que le député Jocelyn Dessigny, ont tenu des propos sexistes, affirmant par exemple qu'une mère au foyer serait "mieux à la maison à s’occuper des enfants", une déclaration jugée rétrograde et sexiste​​.

  • Affaire Jean-Marc Delepine : Jean-Marc Delepine, élu RN, a été condamné pour violences volontaires après avoir agressé un homme en marge d'une manifestation.

Alors ? Qui gagne le championnat de la violence et pourquoi personne n'évoque ces "anecdotes" des uns ou des autres quand il s'agit de réfléchir et discuter sur le meilleur choix... ou le moins pire ? Au lieu de cela, les insultes fusent et je vois défiler des avis de suppressions du type :

Je fais le ménage dans mes contacts. 

Comprenez :

Si tu ne votes pas comme moi, tu n'es plus mon amie... 

UqLmZc7QXjX6LpLFxA Lesbiennes de gauche, lesbiennes de droite, le grand combat !

Rien ne réchauffe plus le cœur que de voir des amitiés se briser sur l'autel de la politique. Les réseaux sociaux sont devenus un Colisée moderne, où chacune se bat pour signifier que son opinion est la seule valable.

Tu votes RN ? Adieu !
Tu soutiens LFI ? Traître !

Je me demande comment on peut être persuadée d'avoir à ce point raison sans laisser place aux doutes et donc aux discussions ? Quelle est l'idée ? Voter pour le moins pire ? Si c'est le cas, pourquoi rompre le dialogue avec d'autres individus qui ont peut-être la même idée ou vivent les mêmes détresses ?

J'ai une préférence pour un parti, mais suis-je pour autant sûre - et puis-je affirmer sans l'ombre d'une hésitation - qu'il est celui qui sauvera mon pays ? Et quand je parle de sauver mon pays, je ne pense pas à ma petite personne - j'ai quitté la France depuis plus de 15 ans - je parle de sauver les gens que j'aime et qui y vivent, luttent au quotidien contre l'augmentation du coût de la vie, la précarité de l'emploi, le système de santé en crise, les inégalités sociales grandissantes, le manque d'accès à l'éducation de qualité, la montée de l'insécurité, les problèmes de logement, la gestion des migrants, le racisme, l'antisémitisme, la misogynie, et les défis environnementaux. La liste des problèmes sociaux en France est longue comme le bras, et je ne peux m'empêcher de douter qu'un seul parti puisse avoir toutes les réponses à ces défis multiples et interconnectés.

Quoi qu'il en soit, une toute petite poignée de mes contacts évoquent ces sujets, les autres ne font qu'accuser le "camp" adverse de leur extrême connerie...

Les réseaux sociaux sont devenus un jeu de téléréalité où la dernière à ne pas être bloquée gagne... quoi exactement ? A vous de me le dire.

Le plus drôle : les premières accusent les secondes de traiter avec des nazis et les secondes accusent les premières... de traiter avec les nazis.

D'autant que l'argumentaire est toujours le même :

  • RN, ancien FN, accusé d'être fondé par des SS
  • LFI, accusé d'antisémitisme et du soutien aux terroristes du Hamas 

Le hic, c'est que vous trouverez un tas de sources sur google pour vérifier ces propos. Résultat, mieux que Netflix, ces dames ont un abonnement illimité à la chaîne "Godwin" et sortent la carte Hitler à tout bout de champ, mettant un terme à un quelconque débat. Quiconque traiter de facho est annulé.. mais se venge dans les urnes. Voyez les résultats des européennes. 

J'en ris, mais jaune. Je vous assure que c'est loin d'être drôle.
Il n'y a plus de débat et il suffit de voir le niveau général des représentants politiques pour s'en rendre compte. Plus on avance, plus la violence verbale - ou la violence tout court - prend le dessus. 

Lesbiennes de gauche, lesbiennes de droite, le grand combat !

L'incapacité à dialoguer de manière civilisée et à accepter la diversité des opinions est un problème qui ne fait que s'aggraver. La polarisation politique s'intensifie, et au lieu de chercher des solutions communes, chaque camp se replie sur ses positions, renforçant les divisions et la haine. 

"People who struggle to express their emotions and articulate their thoughts clearly may experience heightened frustration, which can lead to aggressive behavior as a means of coping with their inability to communicate effectively." Source

"Les personnes qui ont du mal à exprimer leurs émotions et à articuler clairement leurs pensées peuvent ressentir une frustration accrue, ce qui peut conduire à des comportements agressifs comme moyen de faire face à leur incapacité à communiquer efficacement." 

Une belle façon de dire que les gens cons sont les plus violents.

Revenons à nos chères électrices lesbiennes 

Noues, qui devrions être unies par la lutte pour nos droits, nous nous déchirons sur des choix politiques, oubliant que notre véritable ennemi est l'intolérance, l'injustice, le patriarcat et leurs représentants de l'extrême qui veulent nous imposer leurs visions étriquées de ce qu'est une femme ou une femme homosexuelle !

Dans notre quête à préserver nos acquis, nous avons perdu de vue ce qui est vraiment important : la sororité, la solidarité entre femmes et le respect mutuel qui passe par l'écoute et l'empathie, vous savez ? Cette capacité extraordinaire de plus en plus rare qui consiste à se mettre à la place de l'autre, à comprendre pourquoi cette personne à fait tel ou tel choix dans sa vie, sans jugement, sans apriori, sans stigmatisation et sans insulte.

Mais cela exige d'abord de savoir écouter, et c'est aussi une qualité qui se perd avec la montée des egos.

Nous avons d'un côté, des femmes qui clament leur soutien à des valeurs progressistes, oubliant parfois que la tolérance doit s'appliquer à toutes et tous, même à celles qui ne partagent pas leurs convictions. De l'autre, celles qui se sentent marginalisées pour leurs opinions conservatrices, répondant à l'ostracisme par le silence et une rébellion passive dans l'isoloir.

Il serait peut-être temps de se rappeler que la politique n'est pas une guerre de tranchées, mais un espace où le dialogue et la compréhension doivent primer. La diversité des opinions devrait être une richesse, une source de réflexion, de remise en question, d'amélioration, pas un argument de division. Chaque vote est une expression personnelle et unique, née de parcours de vie tout aussi uniques. La Démocratie semble être devenue un outil pernicieux de la guerre, et j'ai parfois l'impression qu'elle nous tue lentement et permet à la violence de s'insinuer peu à peu dans nos foyer, en son nom !

Au lieu de nous diviser, pourquoi ne pas chercher à comprendre les motivations de l'autre ? Pourquoi cette amie, que vous appréciez tant, a-t-elle voté différemment ? Quels sont ses défis, ses espoirs, ses craintes ?

Surtout, la grande question est la suivante : êtes-vous capable d'écouter et de respecter une personne qui ne partage pas vos opinions ? 

J'aimerai vraiment vous lire. Vos avis en commentaire sont bienvenus.

Et quand nous aurons réussi à nous comprendre, nous mettrons en place un parti lesbianiste pour convertir toutes les femmes françaises à devenir homo et vegan !

Lesbian power

Même nombres de sièges à peu près qu'avant la dissolution pour la LFI
10 days ago
Your review
Même nombres de sièges à peu près qu'avant la dissolution pour la LFI, 68 à 74 ( avant 75). Encoe moins pour le PC entre 10 à 15, ( avant 22). Le PS, 63 à 69 ( avant 31) et les Vert ont augmenté leur nombre de députés, 31 à 32 ( avant 21). Les vrais gagnants ce sont eux, le PS et les Verts au sein du NFP.
Il n'y a pas de quoi se pavaner pour la LFI qui, sans le Front populaire, ne représente, au maximum, que 75 députés. JLM devrait moins se la péter. Monsieur JLM ( la République c'est moi), devrait se faire tout petit. Même en profitant de l'alliance et des désistements, la FLI n'aura pas plus de députés qu'avant la dissolution. MDR...
Le seul qui sauve la situation et qui tire son épingle de l'échiquier politique, c'est l'ensemble, la renaissance car on ne leur donnait pas cher de leur peau mais avec presque 150 députés, ils se retrouvent à la 2e position. Malin ce Macron. Attal en donnant sa démission, offre une autre carte à son président pour redistribuer la recomposition. Cela sera sûrement avec le PS, les Verts et les centristes puis le LR.
Le président aura réussi son pari en éclaircissant la carte politique. Pas si bête le petit Manu. Il a gardé la LFI à la même place. Il a permis aux Verts et au PS de reprendre les poils de la bête. Il redonne encore plus au RN tout en affaiblissant le LR et les autres partis traditionnels. Pour 2027, un RN fort c'est toujours bien car tous les partis qui arriveraient au 2e tour d'un presidentiel gagnera contre le RN ( mais jusqu'à quand ?)
Il va gouverner avec le PS et les Verts en écartant la LFI, pour calmer les craintes de beaucoup de français. En sachant que le père d'Emmanuel Macron a même pensé proposer au RN de gouverner jusqu'en 2027, ceci pour les mettre en difficulté......
Vous imaginez un gouvernement en France dans une situation à l'inverse d'il y a quelques années ? Macron président et Hollande ministre ? Mais on se fout de qui ?
Tant au RN, fort de son électorat de base et déterminé, il reste en sommeil. Le parti qui sera sûrement présidé par Marine Le Pen aura à cœur de jouer les arbitres, en tant que véritable premier parti de force d'opposition, lui qui ne compte que des députés de son propre camp et non une alliance de pagotille tel que le NFP, face à la renaissance. Je pense que les électrices et les électeurs du RN ne vont pas se décourager et comme d'autres personnes, ils seront à l'affût de toutes les propositions de lois à venir. Pour eux, ce n'est pas une défaite car si l'on a estimé qu'ils n'étaient pas prêts à gouverner, ils vont faire mal d'ici 2027 si le NFP ne réussi pas et si la renaissance continue leur politique, le RN sera encore à la porte du pouvoir, mais cette fois, suprême. Il y a un tier des français qui voteront toujours pour eux mais pas sûr que dans 3 ans d'autres gens ne soient pas tenter également....
Le RN aura entre 140 et 145 sièges contre 89 avant.... Presque la moitié de plus. Pour eux, oui, c'est une victoire, car il a fallu 5 groupes politiques en comptant la renaissance pour les battre.......
Le RN ? C'est seul contre tous ( Renaissance, PS, PC, les Verts, LFI.).
Lorsqu'on décortique les sièges, on s'aperçoit que le NFP est hyper fragile. 4 partis politiques réunis pour seulement de 185 à 193 sièges. Dès les premières textes de lois à voter, ça va clacher.
La LFI n'est pas propriétaire des 193 députés. Ils n'ont que 1/3 des sièges au sein du NFP.
Déjà, avec 250 députés, la Renaissance n'arrivait plus à gouverner, imaginez avec moins de 200 députés répartis sur 4 groupes politiques ? Pour les budgets en septembre 2024, aucune des 4 formations n'ont les mêmes visions. Je ne vois pas le PS voter pour la LFI etc.....
Si vous n'arrivez pas à avoir à vous seul des sièges, si vous êtes dépendant d'une composite, c'est zéro.
Les seuls vrais partis politiques forts, ce sont la renaissance et le RN. Et encore, la renaissance a dû proposer des alliances au 2e tour pour sauver leur peau car pas sûr du même résultats s'il n'y avait pas autant de désistements. Dans une configuration de plus de 300 triangulaires, c'était certain que le RN aurait emporté largement plus de la moitié des triangulaires, sans compter que pas mal de candidats n'étaient peut-être même pas d'accord pour laisser leur place au 2e tour.
Le seul parti qui n'a cessé de progresser c'est le RN qui a grignoter les voix chez les partis traditionnels de droite, du centre et même à gauche. Normal, c'est le seul parti qui n'a jamais gouverner. D'ici 2027, ça promet et c'est pas pour nous rassurer.
Ils ont leur électorat de base et ils n'ont pas d'allier véritable ni de réserve de voix mais jusqu'à quand ?
Il rest presque un tier des français qui n'ont pas été votés. Ceux-là n'appartiennent à aucun des électorats d'aucun parti.
À suivre. Ceci dit, rien de bon pour nous. Ça va encore commencer et se terminer très souvent en pugilat à l'assemblée nationale.
Show more
'' Si on pouvait tous les éradiquer , ça serait formidable ! ''
18 days ago
Your review
Clémentine Autain ( LFi/Nouveau front Populaire ) sur LCi , à propos des députés du Rassemblement National
'' Si on pouvait tous les éradiquer , ça serait formidable ! ''
Définition d'éradiquer : Supprimer intégralement et de manière définitive une entité nuisible, telle qu'un virus, une maladie ou un phénomène indésirable .
Donc si on comprend bien , le 30 Juin et le 7 Juillet prochains , des français mettront dans l'urne , un bulletin d'un mouvement dont une représentante qui veut éradiquer ou tuer les députés RN , peut devenir ministre de la république française ?????
Donc , en fait , puisque son propre grand-père était un co-fondateur du FN avec Jean-Marie Le Pen , cela revient à dire qu'elle aurait souhaiter la mort de son grand-père ?????
Imaginons un seul instant , ce que l'on entendrait dans les médias si une représentante du RN avait dit qu'il faudrait éradiquer les députés LFi .....
Show more