| Kyrian Malone | Arts et Culture

Aileen Wuornos : une tueuse en série lesbienne

(Temps de lecture: 3 - 6 minutes)

Aileen Wuornos : une tueuse en série lesbienne

Alors que la série de Netflix consacrée à Jeffrey Dahmer se place dans le top 10 des séries les plus vues sur la chaîne privée (excellente série en passant), j'ai voulu consacrer un article à une Tueuse en série que vous connaissez certainement si vous vous intéressez à la criminologie ou aux thrillers... Il s'agit de la célèbre Aileen Wuornos. Cet article ne fera pas état des détails de ses meurtres (largement accessibles sur la toile) mais de sa genèse et de son enfance.

Sommaire 

Qui était Aileen Wuornos ?

Aileen Wuornos, née Aileen Carol Pittman le 29 février 1956 à Rochester dans le Michigan, est morte le 9 octobre 2002 à Starke en Floride. Elle est une tueuse en série américaine, surnommée « La Demoiselle de la Mort ».  Prostituée pendant de nombreuses années, Aileen Wuornos était populairement surnommée « la première femme tueuse en série d'Amérique ». 
Entre 1989 et 1990, elle a tué sept hommes, témoignant plus tard qu'ils l'avaient violée ou tenté de la violer. 

Une enfance torturée

L'histoire d'Aileen Wuornos n'est malheureusement pas une fiction, mais la triste histoire d'une femme troublée dont l'enfance chaotique et la succession d'abandons l'ont placée sur un chemin tortueux.

Ses parents en plein divorce, elle n'a jamais rencontré son père, ce dernier pédophile était condamné pour viol et tentative de meurtre sur un petit garçon de huit ans. Ce dernier fut diagnostiqué schizophrène avant de se suicider en prison par pendaison.

En janvier 1960, à l'âge 4 ans, Aileen se retrouve abandonnée par sa mère et est adoptée par ses grands-parents maternels à Troy dans le Michigan. 

À l'âge de 11 ans, Aileen a déjà eu des rapports sexuels avec son propre frère Keith et commença à se prostituer auprès de ses camarades de classe en échange de drogue, de cigarettes et de nourriture.

Selon le propre récit d'Aileen, elle fut agressée sexuellement et battue par son grand-père alcoolique. Lors d'une fugue, alors qu'elle rentrait chez elle en auto-stop après une fête, elle fut ramassée et violée par un ami de son grand-père. Elle n'avait alors que 13 ans. Enceinte de son violeur, elle accoucha dans un foyer pour mères célibataires à l'âge de 14 ans et l'enfant fut immédiatement placé en adoption.

À l'âge de 15 ans, Aileen abandonna l'école. Sa grand-mère décéda la même année et son grand-père la mit à la porte. 
Sa seule issue pour survivre fut de se prostituer pour subvenir à ses besoins. 
Aileen expliqua plus tard, qu'elle n'avait eu d'autre choix que de se débrouiller comme elle pouvait, dormant dans des voitures, mendiant, volant, vendant de la drogue ou son corps contre un peu d'argent.

Quand Aileen se rendit à l'enterrement de sa grand-mère, elle fut arrêtée. Déclarée pupille de l'État jusqu'à l'âge de 18 ans et considérée comme fugueuse, le tribunal pour enfants la condamna à six mois de pension à l'Adrian Girl's School dont elle fugua par deux fois avant d'être libérée.

Non contente d'avoir 15 ans et d'être pupille de l'État, Aileen quitta le Michigan et prit la route vers la Floride, faisant de l'auto-stop et se prostituant à travers plusieurs États.

Meurtres et peine capitale

Entre 1989 et 1990, Aileen tua sept hommes blancs d'âge moyen dans l'état de Floride (le détail de ses meurtres est disponible sur la fiche de wikipédia).

Le 31 mars 1992, elle admit les meurtres mais revendiqua la légitime défense. Le jury ne fut pas convaincu et elle fut condamnée à la peine de mort par injection létale à la prison d'État de Floride, à Starke dans le comté de Bradford.

Son appel auprès de la Cour Suprême des États-Unis est rejeté en 1996. En 2001, elle annonce qu'elle ne ferait plus appel de sa condamnation à la peine capitale. Elle fait une requête auprès de la Cour Suprême de Floride pour se séparer de son conseil juridique et pour arrêter tous les appels, déclarant :

« J'ai tué ces hommes, je les ai violés alors qu'ils étaient froids comme la glace. Et je le referais de nouveau. Il n'y a aucune raison de me garder en vie ou quoi que ce soit, car je tuerai encore. J'ai de la haine qui suinte de tous mes pores… j'en ai assez d'entendre cette chose, « elle est folle ». J'ai été examinée tellement de fois. Je suis compétente, saine et j'essaie de dire la vérité. Je suis celle qui déteste le plus fortement la vie humaine et je tuerai de nouveau. »

Aileen raconte son histoire et son voyage dans le crime et le meurtre dans des lettres écrites à son amie, Dawn, pendant ses années dans le couloir de la mort jusqu'à son exécution éventuelle en tant que tueur en série en 2002.

Comme elle l'avait souhaité, ses lettres ont été compilées et publiées dans un livre, sous le titre "Dear Dawn : Aileen Wournos in Her Own Words".

Le thriller lesbien inspiré de l'histoire vraie

L'histoire d'Aileen Wuornos a fait l'oeuvre d'un film poignant en 2003. Peut-être l'avez-vous déjà visionnée ? Il s'agit de "Monsters", avec à l'affiche deux actrices incontournables : Charlize Theron et Christina Ricci.

Pour ce film qui a exigé des changements physiques conséquents, Charlize Theron a remporté l'Academy Award de la meilleure actrice en 2004.

Le thriller lesbien inspiré de l

Mon avis sur la cinématographie

Si "Monsters" est un monument cinématographique relatant une histoire vraie, la vie d'Aileen Wuornos aurait mérité un film consacré à son enfance difficile.

Toutes les études réalisées sur les tueurs en série (hommes ou femmes) tiennent compte de la construction psychologique de l'individu, de son éducation, du rôle de ses parents ou des proches. Les nombreuses épreuves vécues par Aileen Wuornos lors de son enfance jusqu'à son adolescence ont forgé la femme qu'elle est devenue et c'est sur ces thèmes qu'une adaptation mériterait de voir le jour.

Peut-être une autrice aura-t-elle l'audace d'écrire un jour sur ce thème...

Autres adaptations

En 2021, un nouveau film est porté à l'écran (mais n'est pas disponible en français) pour relater sous un nouvel angle, l'histoire de la célèbre Tueuse en série.

Le synopsis : Les premières années de la tueuse en série notoire Aileen Wuornos (Peyton List), qui épouse un homme riche et plus âgé en 1976, pour semer le chaos au sein de sa nouvelle famille et de la haute société de Floride.  ACTEURS : Peyton List, Tobin Bell, Lydia Hearst

En voici la bande-annonce :

Source
- Wikipedia
- lenconnect.com
- capitalpunishmentincontext.org

Commentaire lecteur

Pas de commentaire pour le moment.
  • From 4 to 5
    0
  • From 3 to 4
    0
  • From 2 to 3
    0
  • From 1 to 2
    0
  • From 0 to 1
    0
autrice-livres-lesbiens-com-7c9f1fa2 Aileen Wuornos : une tueuse en série lesbienne

Kyrian Malone



Derniers articles

Arts et Culture

Photo : Gary Longbottom Le constat était à la fois étrange et amusant quand nous avons réalisé qu'Anne Choma était l'autrice de "Gentleman Jack" relatant la vie d'Anne Lister et d'Ann Walker, et...

Arts et Culture

Gustave Courbet - Le Sommeil (1866), Paris, Petit Palais Peinture et lesbianisme. Un couple très productif ! Avec l’aide d’un ami j’ai donc décidé d’explorer de temps en temps l’art lesbien. Ce...

Arts et Culture

Le synopsis Fereshteh doit cacher son bébé illégitime pendant une nuit à ses parents qui lui rendent une visite surprise. Son amie Atefeh l'aide. Elles se lancent dans une odyssée au cours de...

Arts et Culture

C'est à retardement que je découvre une nouvelle pépite que je dois impérativement partager avec vous. Vous en avez sans doute entendu parlé, il s'agit de la série "The Handmaid's Tale" dont la 5e...

Arts et Culture

Prendre une couverture chaude et confortable, une assiette de biscuits au pain d'épice et s'écraser dans le canapé pour regarder des films lesbiens de Noël. Comment résister à un tel programme...


Social


Recherches


Infolettre


2022 © Lesbia Magazine - Actualités et livres lesbiens - Tout droit réservé