Iran : des nouvelles de la championne d’escalade Elnaz Rekabi, disparue après avoir concouru sans porter le voile

(Temps de lecture: 2 - 4 minutes)

Iran : des nouvelles de la championne d’escalade Elnaz Rekabi, disparue après avoir concouru sans porter le voile

La question du port du voile obligatoire dans les pays musulmans continue de diviser. À l’heure où dans des pays comme la France, on se bat pour avoir le choix de le porter ou non, d’autres pays, comme l’Iran, se bat pour l’imposer à toutes les femmes. Des militant(e)s iranien(ne)s, portée par la figure de Mahsa Amini, se mobilisent pour obtenir le droit de s’exposer sans le voile islamique, situations qui aboutissent parfois à des affrontements musclés entre manifestant(e)s et forces de l’ordre.

L’alpiniste avait été filmée sans voile alors qu’elle disputait les Championnats d’escalade en Corée du Sud. Elle ne portait en effet qu’un bandana montrant sa chevelure, interprété comme un geste de solidarité envers Mahsa Amini, cette jeune kurde iranienne arrêtée par la police des mœurs et décédée trois jours après son arrestation. Cela faisait un mois jour pour jour que cette tragédie s’était produite lorsqu’Elnaz Rekabi a concouru.

Les inquiétudes de la communauté internationale sur le sort de la championne ont commencé après son passage à la télé. Incapables de la contacter en 48 heures, ses amis ont exprimé leurs doutes concernant sa sécurité.

Mardi 18 octobre, elle poste une story sur ses réseaux sociaux qui se veut rassurant. Elle s’excuse pour toute l’inquiétude provoquée par sa disparition en expliquant qu’il ne s’agissait que d’une erreur sur la programmation ce qui a entraîné sa « maladresse » vestimentaire.

« Je suis rentrée en paix en Iran, en parfaite santé et selon le programme prévu »

Elle rentre au matin du 19 dans son pays où elle atterri vers 4 heures, acclamée par une foule nombreuse venue la féliciter : « Elnaz ! Héros ! » On peut la voir sur une vidéo rentrer dans une voiture à son arrivée à l’aéroport international Imam Khomeini de Téhéran. Au terminal, elle a tenu à s’adresser aux médias : « En raison du climat qui régnait pendant les finales de la compétition et du fait que j'ai été appelée à prendre le départ quand je ne m'y attendais pas, je me suis retrouvée emmêlée dans mon équipement technique (...). À cause de cela, je n'ai pas fait attention au foulard que j'aurais dû porter. Je suis rentrée en paix en Iran, en parfaite santé et selon le programme prévu. Je présente mes excuses au peuple iranien pour les tensions créées. »

Pourtant, cela ne suffit pas à atténuer les préoccupations internationales. La Fédération internationale d’escalade a assuré suivre de près les mouvements de son athlète, expliquant que « la sécurité » d’Elnaz Rekabi était « primordiale. » IranWire alerte aussi dans un post que Davood Rekabi, le frère de l’alpiniste, a été arrêté pour être interrogé sur les intentions réelles de la sportive concernant l’absence de son voile. Était-ce un geste de soutien pour la révolte sociale initiée par la mort tragique de la jeune Mahsa Amini ? Ou une simple « erreur » lors de la préparation à l’épreuve ? Les discours sont mitigés, d’autant plus que l’Iran est connu pour avoir déjà par le passé provoqué des aveux forcés.

Le dernier signe de vie que nous avons d’elle pour le moment se résume à une image postée samedi dernier sur son compte Instagram. On peut voir une silhouette noire comme assise dans les airs, au milieu de nuages gris. Un long message de remerciement s’ensuit.

« Je vous suis infiniment reconnaissante pour votre soutien, tout le peuple iranien, les gens les plus décents de la planète, les athlètes et les non-athlètes, et pour tout votre soutien au sein de la communauté internationale : ce que j’ai gagné jusqu’à aujourd’hui a été grâce à votre soutien, belles âmes, et le futur ne serait pas une route avec aussi peu d’obstacles si vous n’étiez pas en train de la poursuivre avec moi.

Je remercie sincèrement tous ceux qui sont venus à l’aéroport m’accueillir. Je vous aime.

Avec respect,

Moi, le peuple, l’Iran »

Commentaire lecteur

Pas de commentaire pour le moment.
  • From 4 to 5
    0
  • From 3 to 4
    0
  • From 2 to 3
    0
  • From 1 to 2
    0
  • From 0 to 1
    0
autrice-livres-lesbiens-com-7c9f1fa2 Iran : des nouvelles de la championne d’escalade Elnaz Rekabi

Ellen Atem



Derniers articles

Arts et Culture

Photo : Gary Longbottom Le constat était à la fois étrange et amusant quand nous avons réalisé qu'Anne Choma était l'autrice de "Gentleman Jack" relatant la vie d'Anne Lister et d'Ann Walker, et...

Arts et Culture

Gustave Courbet - Le Sommeil (1866), Paris, Petit Palais Peinture et lesbianisme. Un couple très productif ! Avec l’aide d’un ami j’ai donc décidé d’explorer de temps en temps l’art lesbien. Ce...

Arts et Culture

Le synopsis Fereshteh doit cacher son bébé illégitime pendant une nuit à ses parents qui lui rendent une visite surprise. Son amie Atefeh l'aide. Elles se lancent dans une odyssée au cours de...

Arts et Culture

C'est à retardement que je découvre une nouvelle pépite que je dois impérativement partager avec vous. Vous en avez sans doute entendu parlé, il s'agit de la série "The Handmaid's Tale" dont la 5e...

Arts et Culture

Prendre une couverture chaude et confortable, une assiette de biscuits au pain d'épice et s'écraser dans le canapé pour regarder des films lesbiens de Noël. Comment résister à un tel programme...


Social


Recherches


Infolettre


2022 © Lesbia Magazine - Actualités et livres lesbiens - Tout droit réservé