Comment faire connaître ses livres lesbiens ?

(Temps de lecture: 7 - 13 minutes)

comment-faire-connaitre-livres-lesbiens Comment faire connaître ses livres lesbiens ?

Faire connaître son ou ses livres lesbiens (ou peu importe le genre de votre livre) est un défi pour tous les auteurs sans exception. Que vous soyez publiés dans une grande maison, chez un petit éditeur ou plus complexe encore, en auto-édition, la promotion est très souvent la bête noire de toutes les autrices et auteurs. Je pense même que se faire reconnaître dans le milieu littéraire au sens large, quand on est une femme, constitue un véritable challenge. Vérifiez par vous-même : citez 5 noms d'écrivains de thriller hommes et répétez l'opération avec 5 noms d'écrivaines femmes. Plus difficile, n'est-ce pas ?

Pour se faire connaître, il faut savoir se vendre, et savoir se vendre est complexe. Cela exige du talent pour se mettre en avant et ce, sans trop en faire. Il suffit d'observer certains auteurs, et surtout certaines autrices, continuer à ramer sur ce dernier exercice en abusant de posts d'auto-promotion partout sur les réseaux, posts qui ont l'effet inverse. Autant vous dire qu'il est très difficile de mettre en place une stratégie d'auto-visibilité, quel que soit votre moyen d'édition.

Alors avant de vous donner les bons conseils, ceux que j'applique depuis 2008 et qui m'ont permis de vivre de ma plume, je me suis dit qu'il serait amusant de rédiger cet article en sens inverse et de vous lister d'abord les points de comportement qui ruineront à coup sûr votre carrière d'écrivain ?

C'est parti pour le sommaire !

Comment tuer sa notoriété d'auteur sur Internet ?

Mal gérer son auto-promotion

De nombreux auteurs en maison ou en autoédition s'efforcent de rendre visible leur livre, et c'est bien naturel. Nombreux sont ceux parfois déçus de constater qu'en maison d'édition, la promotion ne dure parfois qu'une petite semaine - au mieux un mois si la ME ne publie qu'un livre par mois. Nombreux sont donc ceux qui ont compris qu'il était indispensable de faire leur promotion, mais sans plan, sans stratégie, ce qui résulte au final à poster sur tous les réseaux des liens vers leurs livres en demandant aux lecteurs de les lire. Le problème est que les lecteurs sont lasses de ces posts et tous les groupes littéraires qui ne sont pas gérés convenablement sont remplis de post d'auto-promo de gens qui ne se lisent même pas, désertés par les lecteurs qui préfèrent les groupes d'échanges de lecture.

Ne pas soigner ses visuels 

Votre visuel est le premier contact entre vous et votre public. Vous savez ce qu'on dit sur la première impression commerciale en trois secondes ? C'est la même chose pour vos livres et aussi votre personne. Si vos visuels sont bâclés, si votre photo est impersonnelle ou pire, si vous y faites la gueule, personne n'aura envie de vous suivre.

Ne pas soigner son orthographe

Être auteur.e ne rime pas avec irréprochabilité en grammaire, conjugaison, syntaxe et autres subtilités complexes de la langue française. Si offrir un roman dépourvu de faute est une évidence, cet effort doit aussi s'appliquer dans vos communications. Je fais moi-même des fautes impardonnables et je les vois parfois trop tard en me relisant ce qui m'a valu des moqueries en tout genre de la part de personnes qui attendaient un angle d'attaque pour me critiquer. 
Vous devez vous relire, utiliser un correcteur (Antidote est le plus pratique), et rester vigilant.e même quand il s'agit de partager quelques mots sur les réseaux sociaux, voire même en privé !

Ne pas soigner son image morale

À l'ère de la surcommunication où tout le monde juge n'importe quoi, n'importe comment, par des biais d'hypersensibilités nourries par des idéologies aussi diverses qu'absurdes, soigner son image est extrêmement difficile. 
Certains auteurs choisissent de ne JAMAIS s'exprimer sur des sujets sensibles pouvant froisser les adeptes des nouveaux courants de pensée, et c'est la plus sage décision à prendre pour maintenir une neutralité indispensable quand on veut s'épanouir dans le milieu artistique, quel qu'il soit. Bien sûr que personne ne vous reprochera d'avoir voté pour les écolos, mais préparez-vous à ruiner votre carrière si vous osez dire que vous avez voté contre Macron ou contre Marine Lepen aux dernières élections.

Dire du mal d'autres auteurs, d'éditeurs, ou de quiconque en public

J'ai vu nombre de personnes détruire leur début de notoriété en se perdant en délation, diffamation publique sur des réseaux de petite taille (où tout le monde se connaît), par jalousie, par haine, par peur, par impulsivité, généralement par stupidité, via des BAD-BUZZ qui leur ont coûté cher et qui ont signé leur mort littéraire et sociale. Certains ont même changé de nom pour se faire oublier...
Les réseaux sociaux sont suffisamment parasités d'informations et actualités négatives pour en rajouter une couche.

À moins de dénoncer un crime et d'avoir conscience que ce "crime" peut vous conduire devant un tribunal pour rendre des comptes, évitez de critiquer des personnes réelles, et encore moins quand celles-ci sont dans votre réseau, puisque forcément, tout ce que vous direz sera répété et pourra en plus se retourner contre vous ! J'ai vu des auteurs tenter de dénoncer des procédures d'une ME et se faire lyncher en public ou en privé parce qu'au final, ils ignoraient tout des réalités économiques de ladite ME.

Évitez à tout prix les ragots ou critiques de cours d'école. 
Participer à des vindictes, des prises de partie, assurera votre suicide d'auteur et ce, que vous soyez publié ou non. Même en privé, n'oubliez jamais que TOUT se sait, TOUT se répète, et surtout, sur les réseaux sociaux, vous laissez des traces qui pourront, tôt ou tard, être utilisées contre vous. L'écriture est un travail qui exige discrétion, tempérance... Si vous souhaitez vous lancer dans des combats passionnés, faites donc de la politique mais évitez d'écrire.

Ne pas prendre soin de son réseau

Un réseau se bâtit et se construire en plusieurs années. Il se détruit en un seul post. Cf. le point précédent.
Le meilleur moyen de voir son réseau se démanteler peu à peu avec le temps, c'est de ne pas rester en contact avec ses lecteurs et/ou ses amis auteurs.

Manquer d'humilité

Vous avez publié un roman, deux romans, cinq romans ? Bravo, mais rappelez-vous que vous n'êtes pas le ou la seule et qu'aujourd'hui tout le monde peut publier n'importe quoi, n'importe quand, parfois n'importe comment, en sachant utiliser un clavier et une souris. Regardez ce que font les auteurs de votre niche et vous reviendrez sur terre.
J'ai dans mon entourage des auteur.e.s qui ont vendu plus de 20.000 exemplaires de leur roman, ça remet à sa place.

Faire cavalier seul.e

Je vois passer de nombreux auteurs assuré.e.s de leur talent, de leur extraordinaire imagination qui s'estiment au-dessus des autres et ne se mêlent pas au autres... Cela dit, ils le sont peut-être, au-dessus des autres et extrêmement talentueux, je n'en sais rien. Mais ils publient dans leur coin, refusent de participer à des salons, des événements virtuels ou physiques divers. Leur choix est respectable, mais à moins d'avoir une formation en marketing ou d'être soutenu par un éditeur grand format, leur chance de se faire connaître est assez proche de mes chances de gagner au loto sans acheter de billet...

Vouloir tout faire soi-même

Les joies de l'indépendance... Dans le même esprit que le point précédent, de plus en plus d'auteurs associent leur talent pour l'écriture à un talent multi-fonctions. Ils pensent pouvoir tout faire seul. Puisqu'écrire est si simple, tout le reste doit l'être également. Un cours de 2 heures sur Photoshop permet de devenir graphiste, un autre cours d'une heure, ouvre les fonctions secrètes d'After-Effects, et bien sûr, grâce à Wordpress, ils sont des programmeurs chevronnés qui n'ont rien à envier aux webmasters détenteurs d'un BAC+5 et se prétendent webmaster et expert en SEO... sans oublier les ami.e.s correctrices qui travaillent gratuitement mais ne savent pas faire la différence entre "compréhensible" et "compréhensif", entre "effraction" et "infraction", évitant aux auteurs de faire appel à des personnes plus compétentes, mais bien trop coûteuses. N'oublions pas le référencement, la promotion, la comptabilité, le SAV et ce qui tue les auto-édités : les déclarations d'impôts... tout ça en ayant un boulot à plein temps, des enfants et une vie de couple épanouie avec une personne qu'on aime. Et je ne parle pas de cette personne avec laquelle on est en couple pour payer nos factures et avoir une belle maison.

 

Nous en venons donc aux conseils les plus efficaces qui vous permettront de faire connaître votre livre et de vous faire connaître.
La première chose que j'ai apprise quand j'ai commencé à suivre des cours de management est la suivante : "Pour réussir, entourez-vous d'excellence". 
Plus facile à dire qu'à faire... surtout humainement parlant quand il faut à un instant T mettre de la distance avec la médiocrité en sachant que l'excellence à un coût élevé.

Voici donc les astuces à mettre en place...

Comment devenir un auteur connu sur Internet ?

Concentrez-vous sur votre talent d'écriture

Pour avancer dans ses projets, il faut parfois faire des choix, et là, vous avez deux options :

Vous avez un boulot à temps plein ?

Consacrez votre temps libre à l'écriture et exclusivement l'écriture et trouvez-vous un éditeur. Les éditeurs sont nombreux. Ciblez-les, vérifiez qui sont leurs auteurs, leurs réputations, les commentaires sur leurs réseaux ou sur leurs livres. Comment l'éditeur distribue-t-il son catalogue ? Fait-il sont dépôt légal ? Quel pourcentage offre-t-il ? Paye-t-il en temps et heure ? Offre-t-il des Services Presses lors de ses sorties ? Une petite enquête vous aidera à savoir si l'éditeur est bien placé sur le marché de sa niche pour vous représenter. Allez sur Amazon et regardez son catalogue. Les livres sont-ils commentés ? Ont-il du succès ? Son réseau est-il réputé ?

Vous ne travaillez pas ?

C'est le moment de faire un bilan de compétences et de réfléchir à vos projets d'avenir.

Voulez-vous consacrer tout votre temps à l'écriture et déléguer les tâches commerciales à un éditeur ou à un agent littéraire ? Ou préférez-vous tout apprendre seul.e et ne vous fier qu'à votre volonté de publier, de l'écriture de votre roman à sa promotion physique en librairie physique et virtuelle ? C'est possible, mais vous devrez vous organiser, définir une stratégie viable en considérant les revenus que vous visez et combien vous rapportent réellement vos livres en considérant également de vous déclarer en tant qu'auto-entrepreneur auprès des autorités compétentes.

Soignez vos visuels

Que vous soyez édité ou non en Maison d'édition assurez-vous toujours d'utiliser des visuels de qualité. En maison d'édition, veillez à avoir votre mot à dire sur la réalisation de la couverture et si le visuel ne vous convient pas, passez vous même par un illustrateur externe qui réalisera le visuel qui vous convient et vous ressemble.

En autoédition, vous avez deux options :

a) Faire vos couvertures : si vous avez du temps devant vous, apprenez dès aujourd'hui à vous servir des logiciels de graphisme comme Gimp ou Photoshop. Vous trouverez des tutoriels nombreux sur Internet et sur Youtube. Certains cours sont longs, mais  si votre objectif est de rester en autoédition à moindre frais, c'est indispensable.

b) Recruter un graphiste. Ça vaut ce que ça vaut, mais un livre génial avec une couverture pourrie ne se vend pas ou se vend moins. Une couverture de qualité coûte entre 100 et 500$, donc assurez-vous de trouver un graphiste compétent, si possible avec un réseau, car en montrant la couverture qu'il aura réalisée pour vous, il vous fera une sacrée publicité au passage.

Soignez votre image d'autrice ou d'auteur

Vous devez vous présenter systématiquement sous votre meilleur jour et afficher une photo de vous qui soit souriante, invitante, accueillante. Le lecteur doit se dire : "elle a l'air sympa cette personne" ! Il n'est pas question d'avoir un physique de star de magazine, mais d'être vrai, d'être soi, d'être authentique.

Vous devez garder contact avec vos amis, collaborateurs, lecteurs, et tous les gens qui vous soutiennent et vous permettent de vous faire connaître. Respectez-les et ils vous respecteront.

Soignez votre orthographe

Pas toujours évident d'écrire parfaitement, surtout sur les réseaux sociaux où tout se fait vite et dans l'émotion, alors veillez à vous relire. Le moindre petit mot de travers peut vous valoir les moqueries de petits roquets aux abois en quête d'un os à ronger qui pourtant conjuguent le verbe "croiver". 

Évitez les sujets qui fâchent

a : éviter de parler politique
b : éviter le politiquement incorrect
c : éviter les propos d'opinion sur les sujets houleux ou controversés

Prenez soin de votre réseau

Votre réseau, ce n'est pas juste des gens qui s'intéressent peut-être à vous et votre ou vos livres. Intéressez-vous aussi aux autres, soyez à l'écoute, échangez, offrez du contenu de qualité qui ne soit pas toujours centré sur vous-mêmes. Aidez votre entourage, proposer des conseils, des astuces, et pourquoi pas écrire des articles gratuits comme celui-ci pour le plaisir du partage ?

Soyez humble, et pas que...

Il ne s'agit pas de faire semblant ou de faire preuve de fausse modestie. L'humilité, vous l'avez ou vous ne l'avez pas et je vous dirai même que, quels que soient vos efforts ou non-efforts, les personnes qui vous croisent ou vous suivent verront très vite à qui ils ont affaire. 

Entourez-vous des bonnes personnes

Vous croisez des auteurs ou lecteurs qui sont de nature franche, honnête, loyale, des personnes qui sont de celles qui parlent des idées, et non des gens, alors ces contacts doivent non seulement devenir vos meilleurs amis, mais aussi vous inspirer pour vos prochains projets. S'entourer des bonnes personnes est essentiel à l'ère des réseaux sociaux.

Rejoignez un réseau solide

S'ils existent des réseaux non affiliés à des professionnels, les ME sont généralement les mieux placées pour offrir dès signature d'un contrat, un réseau construit, actif, solide où vous rencontrerez majoritairement des personnes qui ont les mêmes passions et ambitions que vous. Leur livre, leur notoriété, leur humour, leur bonne humeur, leur lectorat rayonnera sur vos projets littéraires. C'est autant d'effort et d'énergie que vous n'aurez pas à investir en débarquant dans le réseau d'une ME, du moins, si ladite à ME a construit son réseau et reste active, notamment sur les réseaux sociaux. 

Conclusion

Vous l'aurez compris, pour vous faire connaître, il s'agira de faire des choix stratégiques selon le temps dont vous disposez. Vous devrez rester dans la lumière et éviter tout ce que les gens détestent aujourd'hui : le négatif. 
Apportez aux gens de la qualité dans vos échanges, de l'authenticité, de belles énergies positives en partageant avec eux vos passions, vos projets, vos centres d'intérêts, vos conseils, et vous ne pourrez que briller et vous faire connaître parce que les gens vous apprécieront.

Commentaire lecteur

Pas de commentaire pour le moment.
  • From 4 to 5
    0
  • From 3 to 4
    0
  • From 2 to 3
    0
  • From 1 to 2
    0
  • From 0 to 1
    0
autrice-livres-lesbiens-com-7c9f1fa2 Comment faire connaître ses livres lesbiens ?

Kyrian Malone



Derniers articles

Arts et Culture

Photo : Gary Longbottom Le constat était à la fois étrange et amusant quand nous avons réalisé qu'Anne Choma était l'autrice de "Gentleman Jack" relatant la vie d'Anne Lister et d'Ann Walker, et...

Arts et Culture

Gustave Courbet - Le Sommeil (1866), Paris, Petit Palais Peinture et lesbianisme. Un couple très productif ! Avec l’aide d’un ami j’ai donc décidé d’explorer de temps en temps l’art lesbien. Ce...

Arts et Culture

Le synopsis Fereshteh doit cacher son bébé illégitime pendant une nuit à ses parents qui lui rendent une visite surprise. Son amie Atefeh l'aide. Elles se lancent dans une odyssée au cours de...

Arts et Culture

C'est à retardement que je découvre une nouvelle pépite que je dois impérativement partager avec vous. Vous en avez sans doute entendu parlé, il s'agit de la série "The Handmaid's Tale" dont la 5e...

Arts et Culture

Prendre une couverture chaude et confortable, une assiette de biscuits au pain d'épice et s'écraser dans le canapé pour regarder des films lesbiens de Noël. Comment résister à un tel programme...


Social


Recherches


Infolettre


2022 © Lesbia Magazine - Actualités et livres lesbiens - Tout droit réservé